You are here: histoiresmauriciennes.com»Archive for août 2016

Archive for août 2016

Port-Louis lieu de ravitaillement en eau douce, peuplé de lamantins

Port-Louis fête en août le cinquantenaire de son accession au statut de cité… Mais avant que Mahé de La Bourdonnais n’en fasse un port et une ville, le site servait de point de ravitaillement en eau douce pour les navires de passage et était peuplé d’animaux aquatiques. » Lire la suite

Le dernier voyage du Saint-Géran

Le Saint-Géran, navire de la Compagnie des Indes orientales, fit naufrage en 1744 au large de Maurice. Il y avait à son bord plus de 200 hommes et femmes qui retournaient au pays, ainsi qu’un contingent d’esclaves pris en cours de route. Événement marquant pour la colonie à l’époque, ce naufrage a inspiré l’histoire de Paul et Virginie, dans laquelle Virginie meurt par noyade. Dans le roman l’auteur, Bernardin de Saint-Pierre, le fait couler un 25 décembre, soir de tempête. Or, il sombra dans la nuit du 17 au 18 août, par une nuit calme, au large de l’île d’Ambre, en face du village de Poudre d’Or où un monument, érigé en 1944, commémore l’événement.

Lire la suite…

Des marrons sur le Morne bien avant 1835

Classée patrimoine mondial par l’UNESCO, le Morne Brabant est une montagne de Maurice culminant à 555m, dont le sommet couvre une aire de plus de 15 hectares abritant une végétation endémique unique. Le mythe attaché à la montagne fait état d’un suicide collectif d’esclaves marrons réfugiés au sommet durant la période coloniale. » Lire la suite

Le rôle de la boutique chinoise dans le développement socio-économique de Maurice

Beaucoup plus qu’un bâtiment commercial, la boutique chinoise a longtemps été le coeur de nos villages ou de nos quartiers. Pas uniquement un magasin d’alimentation, elle était aussi une mercerie, parfois une quincaillerie, souvent un débit de boissons mais surtout un incontournable lieu de rencontres où les Mauriciens de toutes les communautés et de toutes les classes s’approvisionnaient en denrées en tout genre ou s’abreuvaient des dernières nouvelles… ou de quelques topettes de rhum.

Lire la suite…