You are here: histoiresmauriciennes.com»Archive for décembre 2018

Archive for décembre 2018

En 2019 : cinq ans d’Histoire(s) Mauricienne(s)

2018 s’achève… Année intense. Dans la courte existence d’Histoire(s) Mauricienne(s), s’il fallait désigner un moment phare, ce serait bien celui-là. En attendant de nouvelles aventures en 2019… et un anniversaire.

L’année écoulée nous a en effet apporté un lot d’événements importants. Il y a eu d’abord, fin janvier, la sortie en salles du film Amédée Maingard, une histoire mauricienne. Ecrit, réalisé, produit par Michel Vuillermet, il est co-produit par Histoire(s) Productions – le bras financier d’Histoire(s) Mauricienne(s). Ce documentaire de 60 mn est resté 3 semaines à l’affiche et a fait 1 500 entrées !Lire la suite…

Des hippodromes à Mahébourg et Curepipe

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club raconte deux siècles de courses hippiques en retraçant quelques moments forts du turf mauricien ou en partageant des anecdotes moins connues du grand public.

Pour la majorité des amateurs, les courses de chevaux à Maurice riment exclusivement avec le Mauritius Turf Club (MTC) et l’hippodrome du Champ de Mars. Mais peu d’entre eux savent qu’il y eut aussi d’autres hippodromes dans l’île et que des courses furent organisées à Mahébourg et dans la région de Curepipe…Lire la suite…

Ces milliers d’anonymes qui bâtirent Port-Louis

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), met en lumière les personnages, petits et grands, qui ont façonné le port de Port-Louis au fil des siècles. Au début de la colonisation française, ils furent des milliers d’anonymes venus de Madagascar, du Mozambique, du sud de l’Inde et du Bengale…Lire la suite…

« Chez Mike », un pilier inébranlable du paysage culturel de Rose Hill - Par Mathieu Pigeot

Dix heures du matin dans le centre de Rose Hill. Le flux de piétons s’intensifie rapidement au fur et à mesure que les boutiques et autres commerces ouvrent leurs portes. À la fenêtre du restaurant Chez Mike, à l’angle de la route Royale, « gato arouy », boulettes de champignons et autres délices excitent déjà le regard des passants. C’est le moment pour la gérante, Madame Kim, et son équipe, de commencer une longue journée de service qui ne se terminera que dans la soirée. Lire la suite…

Quand l’Isle de France devint Mauritius

Décembre 1810 est probablement l’un des mois les plus intenses de l’histoire de Maurice. Les Anglais arrivèrent aux portes de Port-Louis le 1er décembre, les Français capitulèrent le 3 décembre, le gouverneur français Decaen quitta l’île le 20 décembre et le gouverneur anglais Farquhar s’installa à l’hôtel du gouvernement le 27 décembre. Lire la suite…