You are here: histoiresmauriciennes.com»Evènements»Bicentenaire Rev. Jean Lebrun, pionnier de l’éducation gratuite à Maurice

Bicentenaire Rev. Jean Lebrun, pionnier de l’éducation gratuite à Maurice

Maurice célèbre cette année, le bicentenaire de l’arrivée de Jean Lebrun à Maurice. Un événement qui est passé un peu inaperçu. Pourtant ce missionnaire des pauvres, moins connu que le Père Laval, est considéré comme le pionnier de l’éducation gratuite dans l’île.

Lorsqu’il est arrive à Maurice le jeune Jean Lebrun, âgé de 24 ans, a relevé un double défi: répandre la « bonne nouvelle » soit le Protestantisme dans un territoire dominé par la puissance française et le catholicisme et promouvoir les droits humains dans une île servile. Il s’est dévoué à ouvrir des écoles primaires gratuites à l’intention des enfants des gens de couleur, une démarche très mal perçue par les planteurs, les autorités et même l’église catholique.

Né le 7 septembre 1789 sur l’île de Jersey au nord-ouest de la France, Jean Lebrun fut le premier missionnaire protestant à arriver à Maurice. Envoyé à l’âge de 24 ans par la Société missionnaire de Londres (London missionnary society-LMS) à destination de l’océan Indien, il arriva le 18 mai 1814 à l’île Maurice et décida d’y fixer sa mission. Très peu de temps après son arrivée, il fonda plusieurs écoles. Dans chaque région où il implantait une église, il faisait construire une école.

L’ouvrage L’œuvre du Révérend Jean Lebrun à l’île Maurice, paru la première fois en 1982 et ré-édité cette anné par le Mahatma Gandhi Institute (MGI), rend compte de tout le travail abattu par le reverend. L’auteur, Rivaltz Quenette, en profite pour dénoncer l’ostracisme dont le révérend fut victime. Il lutta ainsi contre l’esclavage et pour le bien-être des esclaves affranchis. Il milita pour l’éducation des pauvres et les droits humains de ceux qui étaient négligés économiquement et socialement. Dans son ouvrage Rivaltz Quenette rappelle aussi les nombreuses tentatives vaines de l’époque pour que le nom du révérend soit donné à une rue de la capitale.

Jean Lebrun établit l’Église indépendante à Maurice, qui en 1876, deviendra The Church of Scotland in Mauritius, suite à la fusion avec l’église d’Ecosse. En 1979, quelques années après l’indépendance de Maurice, The Church of Scotland deviendra l’Église presbytérienne de Maurice suite à un décret du parlement mauricien.

Jean Lebrun mourut en 1865 à l’âge de 75 ans après avoir servi plus de 50 ans à Maurice, un an à peine après le décès d’un autre missionnaire des pauvres, Jacques Désiré Laval.

Et il est intéressant de faire un parallèle entre les trajectoires des deux hommes. Idéologiquement opposés, ils durent tout deux faire face, à des époques différentes, à l’opposition des pouvoirs en place, qu’ils fussent religieux ou oligarchiques. Hommes de bien, ils travaillèrent sans relâche, à trente ans d’intervalle, à améliorer la condition des plus démunis. Cependant, si Jean Lebrun reste assez méconnu à Maurice, Jacques Désiré Laval est lui une veritable icône pour les Mauriciens de toutes confessions.

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...