You are here: histoiresmauriciennes.com»Documents

Documents

La route vers l’indépendance, 2e partie

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec le Défi Media Group, retrace les événements qui ont mené à l’indépendance de Maurice, depuis la fin de la 2e Guerre mondiale jusqu’aux célébrations du 12 mars 1968.

Lire la suite…

La route vers l’indépendance, 1e partie

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec le Défi Media Group, retrace les événements qui ont mené à l’indépendance de Maurice, depuis la fin de la 2e Guerre mondiale jusqu’aux célébrations du 12 mars 1968.

50 ans après l’indépendance, tous les Mauriciens sont unanimes pour se féliciter du chemin parcouru par le pays. Mais la route fut longue et semée d’embûches. Au terme de la Seconde Guerre mondiale, les choses avaient commencé à bouger au sein de l’empire britannique. Londres lâchait du lest. Le Colonial Office voulait instituer des administrations indépendantes dans ses colonies. Dès le début des années 1940, le combat pour améliorer le sort de la classe ouvrière et élargir la représentation politique au sein de la population s’était intensifié dans la petite île Maurice.

Lire la suite…

décembre 15, 20174 months ago

Quant l’Isle de France devint Mauritius

Décembre 1810 est probablement l’un des mois les plus intenses de l’histoire de Maurice. Les Anglais arrivèrent aux portes de Port-Louis le 1er décembre, les Français capitulèrent le 3 décembre, le gouverneur français Decaen quitta l’île le 20 décembre et le gouverneur anglais Farquhar s’installa à l’hôtel du gouvernement le 27 décembre.

Le 29 novembre 1810, l’escadre d’invasion anglaise composée d’une centaine de navires, toucha Maurice dans le nord, à l’ouest de Cap Malheureux. Après le débarquement, il y eut quelques escarmouches avec les Français dans la nuit du 30 novembre, avant que les Anglais ne commencent leur avancée vers le Port Napoléon (le nom de Port-Louis en 1810).

Lire la suite…

Si Baudelaire et Laval s’étaient croisés…

Ils sont tous deux arrivés à Maurice en septembre. L’un, jeune homme déluré de vingt ans à peine, arrive au tout début du mois, en provenance de Bordeaux. L’autre, missionnaire de 38 ans, arrive moins de deux semaines plus tard. Tout les sépare. L’un repart très vite pour devenir un pilier des salons parisiens, l’autre va consacrer sa vie à cette petite terre perdue et y mourra. Pourtant, ces deux hommes, chacun a sa manière, ont marqué l’histoire de Maurice de façon indélébile.

Lire la suite…

Août 1967: le Paille-en-queue prend son envol

Crédit photo : La Sentinelle Ltd.

En août 1967, Air Mauritius voit le jour. La compagnie d’aviation est créé par un homme de vision et de convictions, directeur de Rogers, pionnier du tourisme et héros de la Seconde guerre mondiale. « Amédée Maingard, une histoire mauricienne », film documentaire de Michel Vuillermet, dont la sortie est prévue fin 2017, retrace la vie d’un des plus grands Mauriciens de sa génération. » Lire la suite

Juillet 1964, drame de la mer à Poste Lafayette, par Michel Vuillermet

En juillet 1964, un funeste naufrage avait endeuillé Maurice et provoqué une immense émotion. Le journal Le Mauricien, après avoir dépêché reporters et photographes, en avait fait sa Une.

Lire la suite…

Mai 75 : la révolte des collégiens Mauriciens

En mai 1975, des dizaines de milliers de collégiens descendent dans les rues pendant plusieurs jours. Ils protestent contre un système d’éducation inégalitaire. Cette fronde aura des répercussions importantes qui seront à la base d’un changement politique et social majeur quelques années plus tard…

Lire la suite…

Fête du Travail : jour férié à partir de 1950

Crédit photo : l'express

Dans les années 1940, le combat pour améliorer le sort de la classe ouvrière s’intensifia à Maurice. Malgré la loi de 1922 concernant la réglementation des travailleurs de l’industrie sucrière la situation ne semblait pas s’améliorer.

Lire la suite…

Fête du Travail : première célébration en 1938

Crédit photo : l'express

Le Premier mai qui est aussi la Journée internationale des travailleurs trouve son origine au 19e siècle lorsque les mouvements ouvriers manifestaient pour la réduction du temps de travail à une journée de huit heures. » Lire la suite

12 mars 1968 : entre allégresse et boycott

49 ans après l’indépendance, tous les Mauriciens sont unanimes pour se féliciter du chemin parcouru par le pays et pour se réjouir de l’émancipation de l’administration britannique. Mais à l’époque, il n’y avait pas la même unanimité et la petite nation naissante était plongée dans le doute, partagée entre un sentiment d’allégresse et de tristesse, traumatisée par les bagarres et minée par les consignes de boycott de l’opposition parlementaire… » Lire la suite

Pages:12345Suivant »