You are here: histoiresmauriciennes.com»Patrimoine»Fort George, joyau du patrimoine mauricien

Fort George, joyau du patrimoine mauricien

Le Fort George situé à l’entrée du port de Port-Louis, devrait abriter une extension de la centrale électrique à laquelle il a donné son nom. La direction du Central Electricity Board affirme n’avoir nullement l’intention de le détruire ou de le dégrader. Tombé en décrépitude, il reste l’un des plus beaux joyaux du patrimoine architectural mauricien et figure dans la liste des National Monuments de Maurice.

Le Fort George est érigé sur ce que fut, jadis, l’île-aux-Tonneliers. Cet îlot était relié à la terre ferme par une chaussée qui portait le nom du chevalier de Tromelin. L’île-aux- Tonneliers a ensuite disparu avec le comblement de Mer-Rouge et l’agrandissement de la zone portuaire au début des années 1970. Après avoir été utilisé comme entrepôt de dynamites et comme magasin d’approvisionnement pour différents ministères, le fort s’est retrouvé encerclé par une station électrique.

En majeure partie en pierres taillées et d’une architecture victorienne il occupe une place importante dans l’histoire militaire et navale de Maurice et des Mascareignes tant sous la colonisation française (1715 à 1810) ainsi que sous l’administration britannique (1810 à 1968). Selon l’historien Auguste Toussaint, dans Port-Louis, deux siècles d’Histoire, l’emplacement en tant que fortification militaire existe depuis 1730 sous Mahé de Labourdonnais. Cette fortification consistait en quatre batteries de canons et de deux mortiers.

Cette batterie de canons sur l’île-aux-Tonneliers permettait de fermer l’entrée du port et de décourager d’éventuels envahisseurs. En 1810, l’escadre anglaise du général John Abercrombie préféra débarquer à Cap-Malheureux pour éviter le feu de la batterie, pour ensuite progresser à l’intérieur du pays par les plaines du Nord. Par la suite, les Britanniques l’ont renforcé tout en rebaptisant la place forte Fort George. Le fort a aussi joué un rôle dissuasif durant les deux Première et Deuxième guerres mondiales.

Merci à Tristan Bréville et au Musée de la Photographie (rue du Vieux-Conseil, Port-Louis) de nous avoir fourni de très belles photos du Fort George. Retrouvez la Galerie ici

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...