You are here: histoiresmauriciennes.com»Patrimoine»La Place d’Armes: place des grands hommes … et une femme

La Place d’Armes: place des grands hommes … et une femme

Joyau du patrimoine mauricien, la Place d’Armes qui s’étend de l’Hôtel du Gouvernement jusqu’au front de mer de Port-Louis est probablement le lieu le plus symbolique de Maurice. Egalement connue comme Place Sookdeo Bissoondoyal, on peut y retrouve les statues de quelques uns des grands personnages qui ont forgé, de près ou de loin, la longue et riche histoire de l’île ainsi que certains bâtiments qui témoignent de sa riche histoire. En marge de la journée internationale des monuments et sites intéressons nous plus particulièrement à ceux qui sont classés au patrimoine national.

La Place d’Armes c’est l’entrée historique de Port-Louis. Hormis les beaux palmiers centenaires qui la bordent, ce sont surtout les statues qui s’y trouvent qui font sa réputation. Des statues d’hommes… et d’une seule femme, célèbres.

La première que l’on voit en entrant à Port-Louis par l’autoroute du sud c’est la statue de Mahé de Labourdonnais, située directement sur ce que l’on appelait à l’époque la Place du Quai. Elle rend hommage au véritable fondateur de la colonie qui apporta de grands avancements dans la construction du port, jeta les fondations de la ville, fit de nombreux travaux d’infrastructures et développa le domaine agricole et sucrier. La statue en bronze est l’œuvre du sculpteur français A. Dumont. Elle a été inaugurée le 30 août 1859. A cette occasion, un jour de congé a été décrété.

A l’autre bout de la place, se trouve la statue de la Reine Victoria couronnée Reine du Royaume Uni le 20 juin 1837 et Impératrice des Indes en 1876. Elle a régné jusqu’à sa mort, c’est à dire pendant 63 ans, ce qui est la seconde plus longue monarchie britannique (la Reine Elizabeth II ayant fêté ses 64 ans de règne en 2015). Son règne a été marqué par la grande expansion de l’empire Britannique et tous les territoires sous son contrôle dont Maurice.

Derrière Victoria, dans la Cour de l’Hôtel du Gouvernement se trouve la statue de Sir W. Stevenson. Créé par le sculpteur mauricien Prosper d’Epinay elle a été élevée le 21 juin 1867. Nommé Gouverneur de Maurice en 1857, il améliora les conditions de quarantaines fonda un orphelinat pour les enfants indiens et se montra concerné par le système d’immigration. Il augmenta aussi le nombre d’écoles gouvernementales et résolut les problèmes de réseau ferré reliant Port Louis aux différents quartiers de l’île, agrandit les quais de Port Louis, s’attela à la construction du Canal Municipal, ouvrit de nombreux dry docks ou bassins de radoub. C’est lui qui fit ériger la statue de Mahé de Labourdonnais sur la Place du Quai.

Faisant face à Victoria, la statue de Sir John Pope Hennessy créé par le sculpteur mauricien Maurice Loumeau et élevée le 22 décembre 1908 sur la Place du Théâtre Municipale. Elle transférée à la Place d’Armes le 11 juillet 1929. Le plus populaire des Gouverneurs britanniques de la colonie, il est bien connu pour sa politique « Maurice pour les mauriciens ». Irlandais d’origine, il voulait que son propre pays soit libéré de la domination britannique…

Aux côtés de Pope Hennessy, la statue de Sir William Newton. Né à Port Louis le 14 mars 1842, il fut le plus brillant avocat du barreau mauricien de son époque. Chef du mouvement réformiste, collaborateur et ami du Gouverneur Pope Hennessy, il fut nommé conseiller légal à la Chambre de l’Agriculture puis entra au Conseil du Gouvernement. En tant que chef du mouvement réformiste, W. Newton contribua grandement à l’instauration d’une première démocratie à Maurice en permettant l’ouverture du système électoral non plus aux seuls officiers anglais, mais aussi aux colons et aux autres possédants, dont des indo mauriciens. Sa statue fut érigée le 27 septembre 1922.

Sur l’esplanade qui fait face à la Place d’Armes, a été érigée la statue de Sir Seewoosagur Ramgoolam. Né le 18 septembre 1900, il est considéré comme le « père de la nation » mauricienne. Premier ministre du 26 septembre 1961 au 16 juin 1982, c’est sous son mandat que le pays accède à l’indépendance du Royaume-Uni en 1968. Il est nommé gouverneur général de Maurice par la reine Élisabeth II le 28 décembre 1983, fonction qu’il assume jusqu’à sa mort le 15 décembre 1985.

Hormis les statues d’hommes et d’une femme célèbre(s) – nous n’avons répertorié que celles qui sont classées au patrimoine national car le lieu abrite aussi plusieurs stèles ou des statues d’autres politiciens mauriciens – la Place d’Armes abrite aussi différents monuments classés eux aussi au patrimoine national.

Classifié en septembre 1968, l’Hôtel du Gouvernement est le bâtiment le plus imposant de la Place d’Armes. Le premier Hôtel du Gouvernement du temps de la colonisation française fut construit en bois en 1725-1726. Mais il fut détruit par le cyclone du 23 décembre 1727. En 1738, le gouverneur Mahé de Labourdonnais transforma le bâtiment en y ajoutant un étage tout en pierres avec des galeries longeant les deux ailes avant, ainsi que deux ailes sans étage à l’arrière de l’édifice. Le deuxième étage a ensuite été construit en bois, en octobre 1807, sur la demande du Général Decaen (1803-1810). C’est à cette époque qu’un étage, ne contenant qu’une vaste salle, a été construit sur l’aile gauche, à l’arrière. Cette salle servait de salle des fêtes. Le bâtiment échappa de peu au grand incendie de 1816 qui ravagea une partie du Port-Louis maritime. Depuis 1875, le Conseil Législatif s’y réunit et il abrite depuis une partie de l’Assemblée Nationale. En 2006, le deuxième étage de l’aile gauche a pris feu. Aujourd’hui flambant neuf après une restauration, il est le bâtiment le plus illustre de la ville de Port-Louis.

Situé lègèrement en retrait de l’Hôtel du Gouvernement, se trouve le Bâtiment du Trésor, à l’angle des rues La Chaussée et de l’Intendance, et auquel on peut accèder en venant de la Place d’Armes. Classifié en juin 1978, il a été construit entre 1883 et 1889. Fait de pierre et de bois, recouvert de tôle et de bardeaux, il fut utilisé par le Ministère du Travail, puis par la State Commercial Bank mais surtout par le Trésor Public. A present, il sert de bureau au Premier Ministre.

En face du Trésor se trouve l’ancien siège de la Mercantile Bank, devenue la Hong Kong and Shanghai Erigé en 1859, ce bâtiment fut classifié en juin 1978. Il témoigne de la riche histoire des banques à Maurice et de leur importance dans le développement de l’économie de plantation.

Parallèlement à la Place d’Armes, le siege historique de la société Ireland Blyth au, 10 Dr. Ferrière Street, classifié en 1989. Il renferme également les bureaux du consulat du Royaume de Belgique et des Pays Bas. Ce bâtiment est séparé de la Place d’Armes par le Bowen Square, petit jardin classifié en 1989, joliment aménagé et conçu pour offrir un lieu de repos aux habitants et aux visiteurs de Port Louis.

A noter, enfin, la présence de l’Abreuvoir, classifié en 1951, au pied de la tour de la State Bank of Mauritius. Surmonté d’un mur orné d’une tête de cheval, il servait à désaltérer les bêtes de trait, les mules, les mulets et les chevaux à leur arrivée dans Port Louis. Derrière le mur se trouvait aussi à l’époque la boulangerie du roi…

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...