You are here: histoiresmauriciennes.com»Père Laval

Père Laval

Si Baudelaire et Laval s’étaient croisés…

Ils sont tous deux arrivés à Maurice en septembre. L’un, jeune homme déluré de vingt ans à peine, arrive au tout début du mois, en provenance de Bordeaux. L’autre, missionnaire de 38 ans, arrive moins de deux semaines plus tard. Tout les sépare. L’un repart très vite pour devenir un pilier des salons parisiens, l’autre va consacrer sa vie à cette petite terre perdue et y mourra. Pourtant, ces deux hommes, chacun a sa manière, ont marqué l’histoire de Maurice de façon indélébile.

Lire la suite…

Jacques Désiré Laval, le médecin charitable devenu apôtre des Noirs

175 ans après son arrivée à Maurice, Jacques Désiré Laval, l’apôtre des Noirs, continue toujours de susciter émotion et devotion chez les Mauriciens. » Lire la suite

La mission du Père Laval à Maurice

Après quatre années de prêtrise en France, le jeune Jacques Désiré Laval souhaite s’engager dans une vie missionnaire beaucoup plus active. Il intègre la Congrégation du Saint Cœur de Marie qui l’envoie à Maurice, faisant de lui le premier missionnaire de cette congrégation à travailler auprès des Noirs, esclaves affranchis. Il consacrera toute sa vie à sa mission et deviendra l’Apôtre des Noirs.

Lire la suite…

Bicentenaire Rev. Jean Lebrun, pionnier de l’éducation gratuite à Maurice

Maurice célèbre cette année, le bicentenaire de l’arrivée de Jean Lebrun à Maurice. Un événement qui est passé un peu inaperçu. Pourtant ce missionnaire des pauvres, moins connu que le Père Laval, est considéré comme le pionnier de l’éducation gratuite dans l’île.

Lire la suite…

Un nouveau caveau pour le Père Laval

150e anniversaire

L’année 2014 marque le 150e anniversaire de la mort de l’Apôtre des Noirs béatifié en 1979 par le Pape Jean-Paul II. Un nouveau caveau lui a été offert pour l’occasion.

Depuis son décès le 9 septembre 1864, le corps du père Laval a été déplacé plusieurs fois, mais n’a, toutefois, jamais quitté Sainte Croix. C’est en 1870, soit, quatre ans après sa mort, que le cercueil du Bienheureux apôtre est enfermé dans un sarcophage en pierre et placé dans un premier caveau assez étroit car ne pouvant accommoder que six personnes à la fois. En 1964, à l’occasion du 100e anniversaire de la mort du père Laval, les restes du Bienheureux devait être transférés dans l’actuel caveau, oeuvre de l’architecte Max Boullé.

Lire la suite…