You are here: histoiresmauriciennes.com»Port-Louis

Port-Louis

Port-Louis, port franc, port de négoce et commerce avec l’Amérique

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire en douze chapitres mensuels.

Entre 1767 et 1790 Port-Louis se transforma peu à peu en un veritable port de commerce. Avec son trafic constant de marchandises, il commença à attirer l’élite locale, intéressée à faire des bénéfices rapides. la ville était peuplée de beaucoup de négociants ayant des vaisseaux, et qui faisaient un commerce très important aux Indes, en Chine et au Cap, ce qui enrichit considérablement l’île. Port-Louis offrait beaucoup de facilités et grâce à une décision audacieuse, le port allait connaître une nouvelle vague de prospérité.

Lire la suite…

Port-Louis : base de la Compagnie des Indes et étape pour les explorations vers l’Est

Illustration : collection Jean Marie Chelin

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire en douze chapitres mensuels. Au milieu du 18e siècle, Port-Louis était devenu le refuge des voyageurs épuisés par les traversées entre l’Europe et les Indes… » Lire la suite

Port-Louis à l’époque de Mahé de La Bourdonnais: aménagements et stratégie

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire en douze chapitres mensuels.

Lire la suite…

Le Port Nord Ouest, escale privilégiée des navigateurs

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire en douze chapitres mensuels.

Le site sur lequel se trouve la capitale de Maurice et qui abrite l’un des ports de commerce et de transbordement les plus actifs du sud-ouest de l’océan Indien a été découvert il y a plus de 400 ans par les navigateurs hollandais. Répertorié le 1er janvier 1606 sous le nom de Rade des Moluques, par l’amiral Cornelius Matelief de Jonge, il est finalement appelé Noord Wester Haven sur les premières cartes hollandaises de l’île.

Lire la suite…

La Maison Surcouf, demeure du roi des corsaires

Il se fond dans la masse des vieux bâtiments portlouisiens comme si de rien n’était. Ce bel édifice d’un étage, situé en face de l’Hôtel de ville de Port Louis, à l’angle des rues de l’Intendance et Sir Seewoosagur Ramgoolam, abrite de vieilles boutiques au rez de chaussée et quelques études de notaires, au premier. Quoi de plus banal… Pourtant, il n’a rien d’ordinaire. Datant de la période comprise entre 1796 et 1800 il a été créé pour servir à la fois d’appartements et d’entrepôt. Appelé au départ La Renommée, il a appartenu à Robert Surcouf, le plus célèbre des corsaires bretons qui avait fait de Port-Louis son port d’attache.

Lire la suite…

L’ancêtre du Collège Royal sur le point d’être démoli

« La School », c’est le nom qu’a porté à ses débuts ce site historique. Situé à la rue Edith Cavell à Port-Louis et appartenant au ministère de l’Education, il devrait bientôt être rasé. Sur le site, un beau bâtiment en bois, recouvert de bardeaux, tombe en ruine… en attendant de tomber, tout court. Le site a abrité l’illustre établissement scolaire à partir de 1824, pendant près d’un siècle et demi. » Lire la suite

Histoire(s) de l’hôtellerie : Port-Louis, en 1800, ville animée recevant beaucoup de voyageurs

Au début du 19e siècle, Port-Louis recevait beaucoup de gens de passage, marins et commerçants. De petits établissements de type hôtelier, parfois en périphérie de la ville, proposaient à ces voyageurs un logement temporaire, principalement une chambre. Ces auberges offraient aussi un service de restauration.

Lire la suite…

Histoire(s) de l’hôtellerie : Premier établissement hôtelier en 1737 à Port-Louis

Le premier établissement hôtelier à voir le jour à Maurice ouvrit ses portes en 1737 à Port-Louis. A l’époque, l’île s’appelait encore Isle de France, le Gouverneur La Bourdonnais venait de prendre ses fonctions, tout restait encore à faire à Port-Louis…

Lire la suite…

Port-Louis lieu de ravitaillement en eau douce, peuplé de lamantins

Port-Louis fête en août le cinquantenaire de son accession au statut de cité… Mais avant que Mahé de La Bourdonnais n’en fasse un port et une ville, le site servait de point de ravitaillement en eau douce pour les navires de passage et était peuplé d’animaux aquatiques. » Lire la suite

La Citadelle porte le nom de la reine Adelaide

Construite en roche basaltique, juchée sur la Petite Montagne, une citadelle imposante surplombe la ville de Port Louis et son port. Erigée sous l’administration britannique, et communément appelée La Citadelle, elle est moins connue sous son nom d’origine, le Fort Adélaïde, en hommage à l’épouse du roi William IV d’Angleterre. » Lire la suite

Pages:12Suivant »