You are here: histoiresmauriciennes.com»»Racontez-nous

Racontez-nous

Racontez-nous vos histoires.

Vous connaissez une histoire, un fait historique méconnu ?
Ou alors vous avez une histoire personnelle, une histoire familiale intéressante? Vous connaissez des histoires d’un quartier, d’un personnage, de gens souvent méconnus, parfois extraordinaires, définitivement exemplaires ?

Vous voulez les partager avec nous? Écrivez nous, racontez-nous vos histoires …

Histoire(s) de l’île Maurice est votre forum !

(consultez la rubrique Vos histoires)

Le rêve brésilien de Paul C.

2 months ago
C’est l’histoire d’un Mauricien comme beaucoup d’autres, qui rêvait d’ailleurs mais qui n’a jamais pu concrétiser son projet de départ. Tout commence au milieu des années 60, à une époque où Maurice est écartelée entre un profond désir d’indépendance et la peur des lendemains incertains.» Lire la suite

La dolce vita de Gerald Gopaul

5 months ago
Il a quitté son île natale au début des années 90, à l’âge de 12 ans. Accompagné de ses trois frères, Gerald Gopaul est parti rejoindre ses parents qui s’étaient installés à Rome, plusieurs années auparavant. La famille Gopaul, originaire de Bambous et Tamarin, a connu des moments difficiles avant de pouvoir tirer profit des avantages d’une émigration en Italie.» Lire la suite

1959, le déchirement du premier départ

7 months ago
A travers ce très beau témoignage, Gaëtan Fleuriau Chateau, aujourd’hui installé au Canada nous raconte le déchirement du premier départ, pour tout étudiant mauricien qui quittait son île afin d’aller étudier à l’étranger, le plus souvent en Angleterre.» Lire la suite

L’épopée de la population dite de « Couleur » de Maurice, par Benjamin Moutou - 3e et dernière partie

11 months ago
3e et dernière partie de l’épopée de la population dite de « Couleur » de Maurice, par Benjamin Moutou.» Lire la suite

L’épopée de la population dite de  « Couleur »  de Maurice - Par Benjamin Moutou 2e partie

11 months ago
2e partie de l’épopée de la population dite de « Couleur » de Maurice, par Benjamin Moutou : Occupation Britannique (1810 – 1968).» Lire la suite

L’épopée de la population dite de « Couleur » de Maurice, par Benjamin Moutou - 1e partie

1 year ago
1ère partie de l’épopée de la population dite de « Couleur » de Maurice, par Benjamin Moutou : Occupation Française (1721-1810).» Lire la suite

L’Ile Maurice, du Xe au XXIe siècles – un survol politique par Philippe Hitié - 2e partie (Crédit photo GIS)

1 year ago
Philippe Hitié nous invite à un survol en deux parties de l’histoire politique de Maurice, évoquant les grands faits qui l’ont marquée et les grandes figures qui l’ont forgée.» Lire la suite

L’Ile Maurice, du Xe au XXIe siècles – un survol politique par Philippe Hitié - 1e partie (Crédit photo GIS)

1 year ago
Philippe Hitié nous invite à un survol en deux parties de l’histoire politique de Maurice, évoquant les grands faits qui l’ont marquée et les grandes figures qui l’ont forgée.» Lire la suite

“Le départ pour Grand-Gaube” - Par Karl Mülnier

1 year ago

Dans Hier encore, souvenirs et anecdotes, Karl Mülnier dresse le portrait d’une île Maurice désuète mais dont les images restent obstinément présentes à nos mémoires.

C’était pendant les années trente. Mon grand-père avait alors un « campement » à Grand-Gaube. Il se trouvait là où s’achève la route droite qui va de l’église à la plage. Là où elle fait un angle droit. À l’horizon, sont rangés d’ouest en est le Coin de mire, l’île Plate et l’île Ronde. Il y a des pâtés de roches à droite et à gauche mais entre eux la plage est immaculée, le sable est fin. Les brisants sont éloignés et le lagon étincelant. Le soleil se lève là, à droite de l’île Ronde et se couche à la pointe du cimetière. La lune fait de même et je garde le souvenir de clairs de lune éblouissants. C’est un coin d’une exceptionnelle beauté.

Lire la suite…

“Mon dernier film au Cinéma Hall” - Par Karl Mülnier

1 year ago

 

Dans Hier encore, souvenirs et anecdotes, Karl Mülnier dresse le portrait d’une île Maurice désuète mais dont les images restent obstinément présentes à nos mémoires.

J’étais encore très petit, c’était vers 1932, un jour de liberté comme les autres. Je ne savais pas encore qu’un jour il y aurait l’école. J’étais assis avec mon Grand-père sous la varangue de sa vieille maison du XIXe siècle au No 1 de la rue Malartic, à Rose-Hill. Autour s’étendait le magnifique jardin. Il m’a attiré doucement vers lui et m’a dit tout bas : « Tu vas venir avec nous, avec Grand-mère. Nous irons dans une grande salle, toute obscure, voir de belles images. On verra des animaux, beaucoup d’animaux dans un grand pays. On va les entendre aussi, par moments. Il y en aura un qui fera Ouuuuuuuu et il ne faudra pas avoir peur ou pleurer ». Il s’agissait du rugissement d’un lion.

Lire la suite…

Pages:12Suivant »