Les grands coursiers : Laldheer, 7 sur 7

00 300 #FFFFFF

Brown-Séquard, un grand savant

00 300 #FFFFFF

Amédée Maingard, captaine d’industrie héros de la 2e GM

00 300 #FFFFFF

Les grands coursiers : les exploits de Monsieur Blanc

00 300 #FFFFFF
Articles les plus lus
La Banque Commerciale créée avec l’argent de l’esclavage
Il y a 300 ans : Maurice prise par les Français
Le rôle de la boutique chinoise dans le développement socio-économique de Maurice
Grand Bassin abritait des cygnes noirs et des anguilles géantes
Articles récents

Les grands coursiers : Laldheer, 7 sur 7

1 day ago

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club raconte deux siècles de courses hippiques au Champ de Mars en mettant en lumière des chevaux inoubliables qui ont marqué leur époque.

En 1981, Maurice était au bord de la catastrophe au plan économique. Chômage, dévaluation et récession… Le régime travailliste était à bout de souffle. Mais cet essoufflement ne se reflétait pas sur l’hippodrome du Champ de Mars. De magnifiques coursiers continuaient d’exciter la passion des foules. C’est le cas d’un cheval hors du commun, Laldheer qui fut couronné Cheval de l’année 1981.Lire la suite…

Brown-Séquard, un grand savant

6 days ago

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Charles-Edouard Brown-Séquard, né Mauricien, naturalisé Français, était probablement l’un des plus grands savants que le monde ait connu. Grand voyageur, médecin au grand cœur, il était surtout doté d’un pouvoir d’observation pratiquement sans égal et peut être comparé, au niveau scientifique, à quelqu’un comme Isaac Newton. Son parcours professionnel est exceptionnel et ses travaux en font une sommité du monde médical.Lire la suite…

Amédée Maingard, captaine d’industrie héros de la 2e GM

10 days ago

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Le 6 juin 1944, les forces alliées débarquaient sur les plages de Normandie. Elles allaient repousser inexorablement les Nazis dans leurs derniers retranchements. La 2e Guerre mondiale n’aurait pas été gagnée sans la participation de milliers d’hommes et de femmes de l’ombre qui œuvrèrent en France et en Europe pour miner les armées allemandes. Parmi eux, un Mauricien d’exception, Amédée Maingard.Lire la suite…

Les grands coursiers : les exploits de Monsieur Blanc

16 days ago

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club raconte deux siècles de courses hippiques au Champ de Mars en mettant en lumière des chevaux inoubliables qui ont marqué leur époque.

Au début de la saison hippique 1982, la situation économique morose avait porté un coup aux ambitions du Mauritius Turf Club. Il y eut peu de nouveaux coursiers sur l’hippodrome du Champ de Mars, le nombre moyen de partants par journée descendit sous la barre des 40 et le Prize Money connut une réduction de 42%…Lire la suite…

Les premiers immigrants indiens qui arrivèrent à Port-Louis et les affres de la quarantaine

18 days ago

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), met en lumière les personnages, petits et grands, qui ont façonné le port de Port-Louis au fil des siècles.

Le 2 novembre 1834, le premier contingent de laboureurs indiens employés sous contrat arriva à Port-Louis à bord du navire l’Atlas. Par la suite, des milliers de travailleurs engagés par l’industrie sucrière allaient suivre, afin de remplacer la main d’œuvre servile libérée au moment de l’abolition de l’esclavage en 1835. La traversée durait en moyenne six semaines et elle était marquée par de dures conditions de vie à bord qui laissait des séquelles sur la santé des hommes et de quelques femmes qui l’affrontaient. Mais ces travailleurs engagés qui arrivaient à Maurice n’étaient pas au bout de leur peine et devaient aussi subir d’autres épreuves avant de pouvoir débarquer.Lire la suite…

Pages:1234...4950Suivant »