You are here: histoiresmauriciennes.com»Evènements»1615: Naufrage et décès de Pieter Both, amiral et gouverneur général de Batavia.

1615: Naufrage et décès de Pieter Both, amiral et gouverneur général de Batavia.

Extrait d’Histoire Maritime de l’île Maurice, Récits et Anecdotes de Jean Marie Chelin

Ce formjean-marie-chelin0idable ouvrage en deux tomes, le premier décrivant la période allant de 1500 à 1790 et le second celle allant de 1791 à 1815, est un mine d’informations pour tous les amateurs d’Histoire et d’histoires.
Jean Marie Chelin retrace dans les moindres détails et sur plus de 800 pages, l’histoire maritime de Maurice.
Les deux tomes sont disponibles sur CD en s’adressant à contact@histoiresmauriciennes.com 

 

Pieter Both, ayant servi comme Gouverneur Général à Batavia durant 4 années, décida de rentrer à Amsterdam pour sa retraite; il quitta Bantam le 27 décembre 1614, sur le navire Le Delft, de 800 tonneaux, en compagnie de 3 autres vaisseaux, Le Banda, de 800 tonneaux, Le Geurnieerde Provincien ou Provinces Réunies, de 700 tonneaux, et Le Gerderland de 600 tonneaux. Les cargaisons des navires étaient composées de plusieurs tonnes de sucre, disposées à fond de cale pour servir de lest, puis, par-dessus, des milliers de pièces de porcelaine bleue et blanche, dite Kraak, datant du règne des empereurs chinois Cheng Hua et Wan Li, de poivre de Bantam, de clous de girofle des îles Moluques, de coton et d’indigo de Chine et du Bengale.

Il fut décidé de faire escale à l’île Maurice afin de colmater la coque du Geurnieerde Provincien, montrant des signes de fuites, et de renouveler l’approvisionnement en eau. En route, la flotte rencontra un navire hollandais, rentrant d’une mission d’exploration de la Mer Rouge, commandé par le Capitaine Pieter Van der Broeck qui fut invité à bord par Pieter Both. Selon toute probabilité, Pieter Both changera de navire passant du Delft au Banda, signant ainsi son arrêt de mort…

Le 5 mars 1615, la côte nord de l’île Mauritius fut aperçue, et, désirant se protéger de forts vents du sud-est, les vaisseaux ancrèrent au Port Nord-Ouest. Le 6 mars, le Geurnieerde Provincien et le Banda furent pris par une tempête et drossés au large; les 2 firent naufrage dans l’ouest de l’île. Le Banda fut désintégré sur les rochers des falaises de Médine, alors que le Geurnieerde Provincien échoua sur les récifs d’Albion. Pieter Both disparut avec les 45 membres de l’équipage du Banda, alors qu’une partie des 30 membres de l’équipage du Geurnieerde Provincien survécurent. Ils vécurent quelque temps non loin de la plage d’Albion et furent ultérieurement récupérés par un vaisseau de passage. Le troisième vaisseau, le Gelderland, fut drossé à l’est de l’île et fit naufrage sur les récifs. Des restes de sa cargaison et des canons furent ultérieurement recueillis par les hommes du fort Fréderic Hendrick. Le vaisseau Delft survécut à la tempête et eut son grand mât brisé. Il fut réparé et quitta l’île Mauritius le 12 avril 1615, avec la cargaison du Gelderland, pour la Hollande.

Un navire hollandais L’Orangeboom, qui avait pris la mer de Bantam le 8 mars 1615, arriva à L’île Mauritius au mois d’avril 1615. Il embarqua des membres de l’équipage et une partie des cargaisons du Gelderland et du Geurnieerde Provincien. Il rentrera en Hollande le 30 août 1616.

D’avril à mai 1615, trois autres navires hollandais firent relâche à l’île Mauritius. Il s’agissait du Walcheren de 600 tonneaux, capitaine Hugo Pitersz, du Wapen Van Amsterdam, de 800 tonneaux, capitaine Ijsbrand Cornelisz, et de L’Engel, de 600 tonneaux, capitaine Jacob Kornelisz Goedfried. Ils faisaient partie de la flotte commandée par Adriaan Wouyersz Stoop, partie de Hollande en avril 1614 et arrivés à Bantam le 2 décembre 1615. Les capitaines de cette flottille ne furent pas enclins à aider les survivants du naufrage. Ils auraient remis à ces derniers une ration de 200 livres de pain, 10 tonnelets de vinaigre et un sac de sel.

Les derniers rescapés seront recueillis au mois de février 1616, soit 9 mois après le naufrage, par un navire hollandais, le Witte Beer qui retrouva « 22 personnes en bonne santé, ayant réussi à récupérer 3.072 livres d’indigo, 10.970 livres de coton et 41.811 livres de poivre, le tout en très mauvais état ». Il embarqua les rescapés du naufrage au Port Nord Ouest où il dut abandonner trois de ses ancres, surpris par un vent très violent, et se rendit dans la baie du sud-est où il récupéra 37 rescapés du Gelderland ainsi que du poivre et du bois d’ébène. Le navire leva les voiles pour la Hollande le 25 mars 1616.

Pieter Both fut immortalisé lorsque son nom fut donné à la deuxième montagne la plus haute de l’île Maurice, surplombant la ville de Port Louis. En 1979, l’épave du Banda fut retrouvée par une équipe d’archéologues français. Un astrolabe, instrument de navigation portugais très rare, fut retrouvé ainsi qu’une partie de la cargaison, constituée de vaisselle d’origine chinoise. Pour la petite histoire, on peut encore trouver de nos jours des fragments de vaisselle, sur les plages d’Albion, provenant du Provinces Réunies.

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...
Comments
You must be logged in to post comment.