You are here: histoiresmauriciennes.com»Le saviez-vous?»1e mai : Journée internationale du Travail

1e mai : Journée internationale du Travail

Aujourd’hui, tout le monde connait le 1e mai, jour de fête du travail qui est célébré dans tous les pays du monde, à quelques exceptions près. Mais la vérité sur cette date est tout autre.

L’idée même d’une fête du travail vient de France. En 1793, durant la Révolution Française, Fabre d’Eglantine, un ami de Danton, instaure dans le calendrier républicain une fête des travailleurs, célébrée au 1e pluviôse (fin janvier). Mais cette idée n’a pas durée, probablement du fait de la décapitation à la guillotine de son initiateur en 1794. C’est tombé dans l’oubli jusqu’à ce que les Etats-Unis en reprennent le concept.

C’est malheureusement une grève sanglante à Chicago en 1886 qui est à l’origine du 1e mai. Suite aux revendications des syndicats pour obtenir la diminution du temps de travail et l’instauration de la journée de huit heures, plus de 300 000 personnes font grève aux usines Mac Cormick. La manifestation, violemment réprimée, fait trois morts parmi les grévistes. Une marche de protestation est organisée le lendemain et est le théâtre d’un second drame : sept policiers sont tués et de nombreux manifestants blessés. Cinq syndicalistes anarchistes sont pendus et trois autres condamnés à perpétuité. Les martyrs de Chicago vont faire du 1er Mai un symbole de la lutte des classes et de l’identité du monde ouvrier à partir du congrès socialiste international de Paris de 1889.

A Maurice, les célébrations du 1e mai comme étant un congé public, se sont révélées tardives. En effet, c’est le 1e mai 1938 que la fête du Travail a été célébrée pour la première fois, dans un immense rassemblement politique. Plus de 15 000 travailleurs, chiffre énorme pour l’époque, se sont réunis au Champ de Mars de Port Louis, sur l’invitation de Maurice Curé et du Parti Travailliste. En 1939, Maurice Curé sollicite les autorités coloniales britanniques pour décréter le 1er mai jour férié, demande qui est rejetée par le gouverneur de l’époque. Il faudra attendre 1950 pour que la motion de 1e mai comme jour férié soit approuvée, suites aux instances de Guy Rozemont, membre important du parti travailliste. Aussi la fête du Travail, le 1er mai 1950, est célébrée à Maurice dans un élan de ferveur populaire sans précédent.

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...
Comments
You must be logged in to post comment.