You are here: histoiresmauriciennes.com»Ils ont fait l'Histoire»Amédée Maingard, captaine d’industrie héros de la 2e GM

Amédée Maingard, captaine d’industrie héros de la 2e GM

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Le 6 juin 1944, les forces alliées débarquaient sur les plages de Normandie. Elles allaient repousser inexorablement les Nazis dans leurs derniers retranchements. La 2e Guerre mondiale n’aurait pas été gagnée sans la participation de milliers d’hommes et de femmes de l’ombre qui œuvrèrent en France et en Europe pour miner les armées allemandes. Parmi eux, un Mauricien d’exception, Amédée Maingard.

Amédée Maingard s’engage, en octobre 1939, dans une unité de l’infanterie de l’armée britannique de réserve. En janvier 1943, en préparation à son infiltration en France, il est promu au grade de capitaine et rencontre celui qui sera son chef, Maurice Southgate, pour former le réseau Stationer.

Dans la nuit du 12/13 avril le jeune Mauricien est parachuté en France pour agir comme radio du réseau et organiser la Résistance, l’armer et lui donner la formation dans l’utilisation des armes et des explosifs. La tâche principale était de préparer le débarquement du 6 juin 44, mais aussi, dans l’intervalle, d’attaquer des cibles, selon les instructions de Londres.

Pendant l’été et l’automne 43, Amédée Maingard organise des attaques et des sabotages sur les chemins de fer, contre les camions ennemis et sur le réseau électrique. En janvier 44, le groupe reçoit l’ordre de se préparer à recevoir plus d’armes et former de nouveaux réseaux.

A la suite de l’arrestation de Maurice Southgate, Amédée Maingard  prend le commandement du réseau Stationer peu de temps avant le 6 Juin 1944. Après le débarquement, Maingard se rend dans la Vienne afin de soutenir le siège des commandants FFI locaux. Après que les derniers soldats allemands quittent Poitiers dans la soirée du 4 Septembre 1944, les maquisards entrent dans la ville en triomphe, dirigés par le colonel Chêne avec Maingard à ses côtés.

Le 12 août ce dernier reçoit, des mains du général Koenig, la Croix de Guerre avec palme. Puis, le 16 octobre 1945, il est investi du Distinguished Service Order (DSO) par le roi George VI lors d’une cérémonie à Buckingham Palace. Il est démobilisé le 20 décembre 1945.

Créateur du groupe hôtelier Beachcomber en 1952, fondateur d’Air Mauritius en 1967, Amédée Maingard a évolué à une époque de haute tension politique et de difficultés économiques. C’est dans la région la plus sauvage de l’île, au Morne, qu’il lance les premiers bungalows touristiques, entrevoyant déjà l’avenir.

Amédée Maingard entretenait une relation spéciale avec Sir Seewoosagur Ramgoolam. Cette symbiose entre le privé et le public, cultivée par un visionnaire comme Amédée Maingard est l’un des facteurs de réussite de Maurice. Il fut l’un des capitaines d’industrie les plus illustres de sa génération. Disparu prématurément en 1981 à l’âge de 63 ans, il a tenu un rôle essentiel dans l’édification de l’île Maurice indépendante.

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...