You are here: histoiresmauriciennes.com»Le saviez-vous?»Diego Garcia, base d’hydravions pendant la 2e GM

Diego Garcia, base d’hydravions pendant la 2e GM

Durant la deuxième guerre mondiale, l’archipel des Chagos, et plus particulièrement Diego Garcia, était une base d’observation et de ravitaillement pour l’aéronavale britannique. Diego Garcia qui  abritait déjà une station météorologique, était sur la route des convois en provenance de Colombo et à destination d’Afrique du sud. Elle accueillait régulièrement des navires de guerres britanniques qui allaient prêter main forte aux Américains pour affronter la marine japonaise en Asie.

Début 1942, le HMS Wollongong, un chasseur de mines de 650 tonnes fit de Diego Garcia son port d’attache. De là, il patrouillait dans l’Océan Indien, la Mer d’Arabie et le Golfe persique pour escorter les navires de commerce. Il sera par la suite remplacé par une escadrille d’hydravions Catalina qui firent de l’archipel leur base d’opération.

Le HMS Wollongong

Mais les attaques étaient nombreuses. Les sous marins allemands et surtout japonais coulèrent de nombreux navires dans le nord de l’Océan Indien, appartenant aux marines marchandes grecques, suédoises, yougoslaves ainsi que des cargos britanniques, américains et australiens. La marine japonaise commit même de nombreux crimes de guerre en massacrant les équipages lors des attaques ou en envoyant les rescapés dans des camps de concentration où ils furent par la suite torturés.

Après la reddition du Japon, l’escadrille de Catalinas quitta Diego Garcia en décembre 1945 et la base militaire cessa ses activités en 1946, laissant les habitants retourner à leur quiétude qui allait finalement être interrompue deux décennies plus tard…

Vue satellite de l’île de Diego Garcia

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...
Comments
You must be logged in to post comment.