You are here: histoiresmauriciennes.com»Histoires de...»Les grands coursiers : Noble Salute, deux années d’affilée

Les grands coursiers : Noble Salute, deux années d’affilée

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club raconte deux siècles de courses hippiques au Champ de Mars en retraçant les exploits de chevaux inoubliables qui ont marqué leur époque.

Le début des années 80 fut marqué par le règne d’un crack sur la piste du Champ de Mars. Noble Salute, pensionnaire de l’écurie Serge Ladégourdie remporta le titre de Cheval de l’année deux années d’affilée. Ce hongre bai sud-africain était le propre frère d’un autre crack, Azul, qui avait fait sensation sur l’hippodrome mauricien quelques années plus tôt, entre 1977 et 1979, remportant trois titres de champion à la suite.

En 1983, Noble Salute faillit faire un walk over dans la Barbé Cup mais l’écurie Gujadhur aligna finalement deux coursiers. Mais cela n’empêcha pas le cheval  de l’écurie Ladégourdie, coté à Rs 425 pour Rs 500 de gagner largement cette course classique, sans forcer son talent.

Dans la plus prestigieuse course du turf mauricien, la Maiden Cup, Noble Salute eut fort à faire au départ avec un autre grand coursier, Monsieur Blanc. Celui-ci imposa un train d’enfer et prit jusqu’à 15 longueurs d’avance sur ses poursuivants. Mais lorsque Noble Salute plaça son attaque, il fut irrésistible. La distance entre les deux chevaux fondit comme neige au soleil et le crack de l’écurie Ladégourdie s’imposa dans un style majestueux.

La même année, Noble Salute vainquit également un autre grand coursier, Laldheer, dans la Coupe d’or cette fois. Il termina la saison avec trois courses classiques et trois courses semi-classiques (Coupe des Présidents, Princess Margaret Cup et Coupe du cent-cinquantenaire) à son palmarès.

L’année suivante Noble Salute récidiva en remportant à nouveau le titre de champion, mais une seule victoire classique dans la Coupe d’or et deux semi-classiques. L’écurie Ladégourdie grâce aux exploits de son coursier décrocha le titre d’écurie championne en 1984, après avoir échoué sur le fil l’année précédente, au profit de l’écurie Serge Henry.

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...