You are here: histoiresmauriciennes.com»Ils ont fait l'Histoire»Les pères du développement économique

Les pères du développement économique

Histoire(s) Mauricienne(s) propose une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Certains d’entre eux sont considérés comme les principaux architectes de l’industrie mauricienne. Aujourd’hui disparus, ce sont les pères de la zone franche manufacturière et du développement économique.

Sir Edouard Lim Fat est né à Baie-du-Cap, en 1921, dans une famille de boutiquiers. Après avoir fréquenté le collège Bhujoharry puis le collège Royal de Port-Louis, il effectue des études à l’Imperial College de Londres et à l’université de Newcastle, en Angleterre. Rentré à Maurice en 1951, il est nommé directeur du Collège d’Agriculture puis participe à la création de l’Université de Maurice.

Ce fut lors de ses voyages en Asie que l’idée de créer une zone franche commença à germer dans la tête de Sir Edouard Lim Fat. L’idée fut adoptée par Sir Seewoosagur Ramgoolam et Sir Gaëtan Duval avec l’adoption de l’Export Processing Zone Act de 1970.

José Poncini est né à Maurice en 1928, de parents suisses installés dans l’île. Il part pour la Suisse à l’âge de 9 ans et y reste jusqu’à ses années universitaire. Mais José Poncini a toujours eu de profondes attaches à Maurice et il rentre donc sur sa terre natale études pour reprendre l’entreprise familiale, Poncini & Fils.

Il lance par la suite Micro Jewels, une société qui taille rubis et diamants. Du coup l’île se fait connaître pour une activité industrielle et n’apparaît plus seulement comme une île à sucre. Homme de vision,  il a joué un rôle déterminant dans la modernisation de l’économie mauricienne.

Sir Jean Etienne Moi Lin Ah Chuen est fils d’un immigré de Meizhou, un village Hakka de Guangdong, en Chine qui avait une boutique sur l’établissement sucrier de The Mount. En 1931, Sir Jean décide de monter son propre commerce de détail, ABC Store au 18 de la rue La Reine à Port Louis.

En 1948 le gouvernement colonial britannique l’invite à siéger au Conseil Législatif comme représentant de la communauté chinoise. En 1969, il devient ministre du PMSD dans le gouvernement d’unité nationale. En faisant jouer ses multiples contacts à Hong Kong et Taiwan, il jouera un rôle crucial dans le lancement de la zone franche d’exportation de Maurice.

Joseph Maurice Paturau né à St. Pierre en 1916, a étudié l’ingénierie à l’Université de Londres d’où il ressort en 1939. Il sert comme pilote durant la Seconde guerre mondiale et retourne à Maurice avec le grande de lieutenant.

Héros de guerre, il rejoint l’entreprise industrielle Forges Tardieu en 1947 et en devient le directeur. Il servit à la Chambre d’Agriculture et au MSIRI. De 1962 à 1966, il est ministre de l’industrie et du commerce avant de devenir le président du Joint Economic Committee, l’organisme coordonnant les activités économiques du secteur privé.

Related posts

Ajouter un commentaire

Loading Facebook Comments ...