Les grands coursiers : Laldheer, 7 sur 7

00 300 #FFFFFF

Brown-Séquard, un grand savant

00 300 #FFFFFF

Amédée Maingard, captaine d’industrie héros de la 2e GM

00 300 #FFFFFF

Les grands coursiers : les exploits de Monsieur Blanc

00 300 #FFFFFF
Articles les plus lus
La Banque Commerciale créée avec l’argent de l’esclavage
Il y a 300 ans : Maurice prise par les Français
Le rôle de la boutique chinoise dans le développement socio-économique de Maurice
Grand Bassin abritait des cygnes noirs et des anguilles géantes
Articles récents

Anjalay, icône de la lutte syndicale

20 days ago

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Elle avait 32 et a traversé l’univers tourmenté de la lutte syndicale des années 1940 comme une météorite. Anjalay Coopen, née Soondrun Pavattan, a vu le jour en février 1911 dans le district de Rivière du Rempart. Lire la suite…

Les grands coursiers : Zillah, la pouliche élégante

29 days ago

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club raconte deux siècles de courses hippiques au Champ de Mars en mettant en lumière des chevaux inoubliables qui ont marqué leur époque.

Elle est la dernière jument à avoir gagné la Maiden Cup. Zillah, élégante pouliche sud-africaine de l’écurie Ythier, triompha dans le Ruban bleu du Mauritius Turf Club en 1971. A peine outsider avant la course, elle était vendue à Rs 125/Rs 500. Il est vrai que Zillah avait terminé dernière la journée précédente, dans la You You Cup. Le grand favori de la Maiden Cup 1971 s’appelait Dr Kwan.Lire la suite…

Sir Gaëtan Duval, monument de l’île Maurice moderne

1 month ago

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Il a disparu un mois de mai… Plusieurs fois Vice Premier ministre et ministre, lord-maire de Port-Louis, maire de Curepipe, chef de file du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), homme de loi flamboyant, Sir Gaëtan Duval est un monument. Fin diplomate et brillant ambassadeur du tourisme, il fit connaître l’île Maurice dans le monde entier. Sa réputation a dépassé celle de son pays natal et son nom résonne encore là où il a laissé son empreinte, que ce soit aux confins de l’Afrique francophone ou dans les grandes capitales européennes.Lire la suite…

Sir William Newton, instaurateur de la première démocratie mauricienne

1 month ago

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Sir William Newton, brillant avocat du barreau mauricien de la fin du 19e siècle, entreprit d’instaurer la première démocratie à Maurice avec le concours du gouverneur britannique Sir John Pope Hennessy (1883-1886 et 1888-1889). Le mouvement réformiste créé en 1882 et dirigé par Newton, réclamait l’introduction d’un élément électif au Conseil Législatif, une participation plus directe des colons à l’administration de leurs affaires. Autrement dit, l’ouverture du système électoral non plus aux seuls officiers anglais, mais aussi aux colons et aux autres possédants, dont des Indo-mauriciens.Lire la suite…

Les jockeys mauriciens se distinguent

1 month ago

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club, raconte les courses hippiques au Champ de Mars en retraçant les exploits de ceux qui ont marqué leur époque et notamment ces fils du sol qui font la fierté du turf mauricien.

Traditionnellement, les coursiers qui ont évolué au fil des décennies sur la piste du Champ de Mars ont la plupart du temps été montés par des jockeys étrangers. Au début, ce sont les propriétaires eux-mêmes qui pilotaient leurs coursiers puis en 1836, les jockeys professionnels paraissent pour la première fois au programme. Lire la suite…

Pages:« Prev12345...4950Suivant »