Ces grands commerçants qui firent la réputation de Port-Louis

00 300 #FFFFFF

Affan Tank Wen, petit immigré devenu grand notable

00 300 #FFFFFF

Alphonse Barbé, secrétaire du MTC et conseiller municipal

00 300 #FFFFFF

GMD Atchia, promoteur des langues orientales

00 300 #FFFFFF
Articles les plus lus
La Banque Commerciale créée avec l’argent de l’esclavage
Il y a 300 ans : Maurice prise par les Français
Le rôle de la boutique chinoise dans le développement socio-économique de Maurice
Grand Bassin abritait des cygnes noirs et des anguilles géantes
Articles récents

Les jockeys mauriciens se distinguent

2 months ago

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club, raconte les courses hippiques au Champ de Mars en retraçant les exploits de ceux qui ont marqué leur époque et notamment ces fils du sol qui font la fierté du turf mauricien.

Traditionnellement, les coursiers qui ont évolué au fil des décennies sur la piste du Champ de Mars ont la plupart du temps été montés par des jockeys étrangers. Au début, ce sont les propriétaires eux-mêmes qui pilotaient leurs coursiers puis en 1836, les jockeys professionnels paraissent pour la première fois au programme. Lire la suite…

Farquhar et les premiers gouverneurs de sa Majesté

2 months ago

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), met en lumière les personnages, petits et grands, qui ont façonné le port de Port-Louis au fil des siècles.

Lorsque les Anglais prirent l’Isle de France en décembre 1810 la flotte française au mouillage à Port-Louis était composée de 17 unités et 28 bâtiments de commerce, dont 4 unités américaines. Le gouverneur anglais désigné, Robert Farquhar, fit son entrée au Port Louis le 4 décembre pour prendre la place du général Decaen, le gouverneur déchu.Lire la suite…

Rémy Ollier, champion des libertés

3 months ago

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Enseignant, homme de lettres, journaliste, Remy Ollier était un homme passionné. Ardent défenseur de la population, il s’est élevé courageusement contre la haine et le mépris de l’oligarchie sucrière, au péril de sa vie. Disparu trop tôt, il aura cependant jeté les bases de la liberté d’expression dans l’île Maurice du XIXe siècle.Lire la suite…

Sebastian Marot, coach de tennis à Singapour

3 months ago

Avec la rubrique Vos histoires, www.histoiresmauriciennes.com dresse un pont entre ceux d’ici et ceux d’ailleurs, quel que soit leur point d’ancrage … Ils ont quitté leur pays et se rappellent du départ. Ils évoquent un souvenir qui a marqué ce moment, mais nous parlent aussi du pays, de la ville, qu’ils ont choisi(e)s pour s’expatrier.

Nom : Marot

Prénom : Sebastian

Date de naissance : 12 juillet 1987

Date de départ de Maurice : 2006

Domicile au moment du départ : Rivière-Noire

Pays d’expatriation : Singapour

Lire la suite…

Les grands coursiers : Winged Pharaoh, le Gris volant

3 months ago

Histoire(s) Mauricienne(s) en collaboration avec le Mauritius Turf Club raconte deux siècles de courses hippiques au Champ de Mars en retraçant le parcours de chevaux inoubliables qui ont marqué leur époque.

Le titre de cheval de l’année a été décerné pour la première fois par le Mauritius Turf Club (MTC) en 1953. Cette année-là, c’est Pretty Mollie, de l’écurie Clarenc, qui enlevait la palme, avec 8 victoires sur 13 sorties, première jument aussi à figurer au palmarès.Lire la suite…

Pages:« Prev1234567...5051Suivant »