You are here: histoiresmauriciennes.com»Ile Maurice

Ile Maurice

Baie du Tombeau, sépulture d’un gouverneur anglais

Baie du Tombeau est une baie et un village du nord-ouest de l’île Maurice situés à l’embouchure de la rivière du Tombeau à six kilomètres au nord Port-Louis et qui dépend du district de Pamplemousses. George Weldon, marchand anglais et vice-gouverneur de la ville de Bombay, en Inde, y fut enterré en 1697.

Lire la suite…

Port Louis au 20e siècle : Seconde guerre mondiale et grèves de dockers

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis au 20e siècle. Une invitation à remonter dans l’histoire.

Lire la suite…

Fête du Travail : première célébration en 1938 et jour férié en 1950

Le Premier mai qui est aussi la Journée internationale des travailleurs trouve son origine au 19e siècle lorsque les mouvements ouvriers manifestaient pour la réduction du temps de travail à une journée de huit heures.

Lire la suite…

L’Aapravasi Ghat et le riche passé de Port-Louis

Dans le cadre de la Journée internationale des monuments et des sites, Histoire(s) Mauricienne(s) vous invite à mieux connaître les sites et monuments du patrimoine mauricien, et notamment l’un de ses joyaux, l’Aapravasi Ghat. Ce site est ouvert au public les samedi 21 et dimanche 22 avril 2018, de 9 heures à 16 heures.

Lire la suite…

Port-Louis au 20e siècle : Première guerre mondiale et difficultés économiques

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis au 20e siècle. Une invitation à remonter l’histoire.

Lire la suite…

Port-Louis : compagnies maritimes, visites princières et entrée dans le 20e siècle

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire.

Lire la suite…

La route vers l’indépendance, 1e partie

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec le Défi Media Group, retrace les événements qui ont mené à l’indépendance de Maurice, depuis la fin de la 2e Guerre mondiale jusqu’aux célébrations du 12 mars 1968.

50 ans après l’indépendance, tous les Mauriciens sont unanimes pour se féliciter du chemin parcouru par le pays. Mais la route fut longue et semée d’embûches. Au terme de la Seconde Guerre mondiale, les choses avaient commencé à bouger au sein de l’empire britannique. Londres lâchait du lest. Le Colonial Office voulait instituer des administrations indépendantes dans ses colonies. Dès le début des années 1940, le combat pour améliorer le sort de la classe ouvrière et élargir la représentation politique au sein de la population s’était intensifié dans la petite île Maurice.

Lire la suite…

Histoire(s) du marronnage : l'incendie du fort Frederik Hendrik

En marge de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, Histoire(s) Mauricienne(s) vous propose de célébrer ceux qui furent les premiers dans l’histoire de notre pays à lutter pour la liberté et à combattre l’oppression. On les appelait les Marrons, ils avaient pour noms Diamamouve, Barbe Blanche, Sans Souci ou encore Madame FrançoiseLeur épopée est retracée dans une série d’articles pendant tout le mois de février.

Lire la suite…

La dolce vita de Gerald Gopaul

Il a quitté son île natale au début des années 90, à l’âge de 12 ans. Accompagné de ses trois frères, Gerald Gopaul est parti rejoindre ses parents qui s’étaient installés à Rome, plusieurs années auparavant. La famille Gopaul, originaire de Bambous et Tamarin, a connu des moments difficiles avant de pouvoir tirer profit des avantages d’une émigration en Italie. » Lire la suite

Le Port Nord Ouest, escale privilégiée des navigateurs

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire en douze chapitres mensuels.

Le site sur lequel se trouve la capitale de Maurice et qui abrite l’un des ports de commerce et de transbordement les plus actifs du sud-ouest de l’océan Indien a été découvert il y a plus de 400 ans par les navigateurs hollandais. Répertorié le 1er janvier 1606 sous le nom de Rade des Moluques, par l’amiral Cornelius Matelief de Jonge, il est finalement appelé Noord Wester Haven sur les premières cartes hollandaises de l’île.

Lire la suite…

Pages:« Prev1234567Suivant »