You are here: histoiresmauriciennes.com»Ils ont fait l'Histoire

Ils ont fait l'Histoire

Le port mauricien à l’aube du 21e siècle

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), met en lumière les grandes phases du développement du port de Port-Louis au fil des siècles. Dernière partie.

Devenu une île à sucre prospère au milieu du 19e siècle, Maurice put compter sur son port pour exporter massivement le précieux produit vers l’Angleterre, l’Australie, l’Inde. C’est encore le port qui fut la première porte d’entrée de ces dizaines de milliers d’immigrants venus développer un petit pays qui a toujours su afficher ses grandes ambitions. Lire la suite…

Jean Margéot, le premier cardinal

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Jean Margéot, né le 3 février 1916 à Quatre Bornes, est le premier cardinal mauricien. Il a aussi été le premier évêque mauricien de Port-Louis, de 1969 à 1993. Après avoir suivi sa formation à l’Université pontificale grégorienne, il a été ordonné prêtre le 17 décembre 1938  en la basilique Saint-Jean de Latran à Rome.Lire la suite…

Curé, Anquetil, Sahadeo : combattants des droits humains

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront vos personnalités préférées !

Trois hommes se sont distingués dans la lutte pour l’émancipation de la classe laborieuse et le respect des droits humains à Maurice. Leur combat a permis au pays d’accéder au suffrage universel et de marcher vers l’indépendance. Lire la suite…

Les membres de la famille royale qui choisirent Port-Louis comme escale

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire.

Au XXe siècle, de nouveaux moyens de transports allaient considérablement développer et démocratiser le monde des voyages. Durant la première moitié du siècle, Maurice était reliée à l’Europe par des lignes maritimes régulières, via l’Egypte, l’Afrique de l’Est et Madagascar. Les voyages par bateau avaient encore le vent en poupe…  Et Port-Louis était toujours une étape obligée sur la route des Indes et de l’Australie.Lire la suite…

Alphonse Ravaton, le roi du sega

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Alphonse Ravaton naît le 22 avril 1900 à Quartier-Militaire. Celui que l’on surnomme Ti Frère grandit dans une atmosphère de quadrille créole et de séga typique puisque son père qui était chanteur animait les bals des samedis soir.Lire la suite…

Ces grands commerçants qui firent la réputation de Port-Louis

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), vous raconte l’évolution du port de Port-Louis, depuis les origines jusqu’à la fin du 20e siècle. Une invitation à parcourir 400 ans d’histoire.

Au 19e siècle, Maurice renforça son statut d’île à sucre. La production de sucre était exportée de Port-Louis, principalement en Angleterre mais aussi vers l’Inde et l’Australie. Le port devenait une plaque tournante du commerce du sucre avec la création de plusieurs maisons de commerce.Lire la suite…

Affan Tank Wen, petit immigré devenu grand notable

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

En août 1861, un petit immigré chinois de 19 ans débarque à Port-Louis. Il n’a sur lui que son courage pour tenter de réussir dans la vie. Il fuit sa ville natale, Canton, en proie à de grands tumultes et à la misère. Affan Tank Wen est né en 1842, à la fin de la première Guerre de l’opium, opposant l’Empire de Chine aux puissances coloniales, France et Grande-Bretagne. Affan, comme beaucoup de ses compatriotes fuit Canton. Lire la suite…

GMD Atchia, promoteur des langues orientales

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Goolam Mahomed Dawjee Atchia intellectuel, légiste, journaliste et travailleur social, fut conseiller de la ville de Port-Louis entre 1921 à 1953. Politicien respecté et hommes d’affaires réputé, il fut le premier maire d’origine asiatique de la capitale.Lire la suite…

Ces voyageurs qui firent la réputation de Port-Louis

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), met en lumière les personnages, petits et grands, qui ont joué un rôle dans le destin du port, au fil des siècles.

Au 19e siècle, le développement des transports et des voies de communication survenus avec la Révolution industrielle permit le développement des voyages. Les voyageurs n’étant plus animés par les impératifs de conquête, laissèrent libre cours à l’observation pure.Lire la suite…

Malcolm de Chazal, écrivain et penseur hors normes

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée ! Il est l’un des plus grands écrivains et penseurs mauriciens.

Malcolm de Chazal, né à Vacoas le 12 septembre 1902, est mort à Curepipe un 1er octobre 1981 dans une sorte d’anonymat délibérément entretenu par un milieu social dans lequel il évoluait voluptueusement à contre-courant.Lire la suite…

Pages:12345Suivant »