You are here: histoiresmauriciennes.com»Patrimoine

Patrimoine

Poivre, un écologiste avant l’heure (2e partie)

Le 23 août Maurice a célébré le tricentenaire de la naissance de Pierre Poivre, Intendant de l’Isle de France, fondateur du jardin botanique de Pamplemousses. Une exposition lui est consacrée au Blue Penny Museum, à partir du 29 août. Histoire(s) Mauricienne(s) met en lumière ce personnage hors du commun.

Pierre Poivre arriva à l’Isle de France en 1767. Dès son arrivée, l’intendant voulut mettre de l’ordre dans Port-Louis, une petite ville livrée à la débauche, en attirant l’attention de l’administration royale sur les faiblesses de la police et l’absence de règlements dans la ville. Sous ses directives, il y eut de vastes opérations de drainage et d’agrandissement de la rade qui était encombrée par les épaves. Il dota aussi le port d’entrepôts, mit en place un service de santé maritime pour le contrôle des épidémies et fit construire dans la ville des moulins à eau, une boulangerie, une pharmacie, des casernes, une forge …Lire la suite…

Curé, Anquetil, Sahadeo : combattants des droits humains

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront vos personnalités préférées !

Trois hommes se sont distingués dans la lutte pour l’émancipation de la classe laborieuse et le respect des droits humains à Maurice. Leur combat a permis au pays d’accéder au suffrage universel et de marcher vers l’indépendance. Lire la suite…

Alphonse Ravaton, le roi du sega

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Alphonse Ravaton naît le 22 avril 1900 à Quartier-Militaire. Celui que l’on surnomme Ti Frère grandit dans une atmosphère de quadrille créole et de séga typique puisque son père qui était chanteur animait les bals des samedis soir.Lire la suite…

Affan Tank Wen, petit immigré devenu grand notable

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

En août 1861, un petit immigré chinois de 19 ans débarque à Port-Louis. Il n’a sur lui que son courage pour tenter de réussir dans la vie. Il fuit sa ville natale, Canton, en proie à de grands tumultes et à la misère. Affan Tank Wen est né en 1842, à la fin de la première Guerre de l’opium, opposant l’Empire de Chine aux puissances coloniales, France et Grande-Bretagne. Affan, comme beaucoup de ses compatriotes fuit Canton. Lire la suite…

GMD Atchia, promoteur des langues orientales

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Goolam Mahomed Dawjee Atchia intellectuel, légiste, journaliste et travailleur social, fut conseiller de la ville de Port-Louis entre 1921 à 1953. Politicien respecté et hommes d’affaires réputé, il fut le premier maire d’origine asiatique de la capitale.Lire la suite…

Malcolm de Chazal, écrivain et penseur hors normes

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée ! Il est l’un des plus grands écrivains et penseurs mauriciens.

Malcolm de Chazal, né à Vacoas le 12 septembre 1902, est mort à Curepipe un 1er octobre 1981 dans une sorte d’anonymat délibérément entretenu par un milieu social dans lequel il évoluait voluptueusement à contre-courant.Lire la suite…

Anjalay, icône de la lutte syndicale

Maurice a 51 ans. Histoire(s) Mauricienne(s) aura bientôt 5 ans. Nous vous proposons une série de portraits de grands Mauriciens disparus, qui ont eu un rôle de premier plan dans l’histoire de leur pays. Elle culminera par la publication d’un numéro spécial en fin d’année. Vos likes détermineront votre personnalité préférée !

Elle avait 32 et a traversé l’univers tourmenté de la lutte syndicale des années 1940 comme une météorite. Anjalay Coopen, née Soondrun Pavattan, a vu le jour en février 1911 dans le district de Rivière du Rempart. Lire la suite…

Poivre, Tromelin, Charpentier de Cossigny : administrateurs et bâtisseurs

Histoire(s) Mauricienne(s), en collaboration avec la Mauritius Ports Authority (MPA), met en lumière les personnages, petits et grands, qui ont façonné le port de Port-Louis au fil des siècles.

Lorsque Mahé de Labourdonnais quitta définitivement le Port-Louis de l’Isle de France en avril 1747, il laissa derrière lui une petite colonie active et un port prospère. Plantation, exploitation du bois, mais surtout ravitaillement des navires en route pour les Indes, construction navale, entreposage et négoce, étaient les activités principales…Lire la suite…

« Chez Mike », un pilier inébranlable du paysage culturel de Rose Hill - Par Mathieu Pigeot

Dix heures du matin dans le centre de Rose Hill. Le flux de piétons s’intensifie rapidement au fur et à mesure que les boutiques et autres commerces ouvrent leurs portes. À la fenêtre du restaurant Chez Mike, à l’angle de la route Royale, « gato arouy », boulettes de champignons et autres délices excitent déjà le regard des passants. C’est le moment pour la gérante, Madame Kim, et son équipe, de commencer une longue journée de service qui ne se terminera que dans la soirée. Lire la suite…

Le Saint-Géran, héritage universel

Le Dr Jean-Yves Blot, en collaboration avec Histoire(s) Productions, revient sur les lieux du naufrage du Saint-Géran, 275 ans plus tard. 200 morts, dont 30 esclaves prisonniers dans les cales… Une catastrophe pour l’économie de l’île… Aujourd’hui, une évidence s’impose : le site mérite d’être classé au patrimoine mondial.Lire la suite…

Pages:123Suivant »