You are here: histoiresmauriciennes.com»Port-Louis

Port-Louis

L’ancêtre du Collège Royal sur le point d’être démoli

« La School », c’est le nom qu’a porté à ses débuts ce site historique. Situé à la rue Edith Cavell à Port-Louis et appartenant au ministère de l’Education, il devrait bientôt être rasé. Sur le site, un beau bâtiment en bois, recouvert de bardeaux, tombe en ruine… en attendant de tomber, tout court. Le site a abrité l’illustre établissement scolaire à partir de 1824, pendant près d’un siècle et demi. » Lire la suite

Histoire(s) de l’hôtellerie : Port-Louis, en 1800, ville animée recevant beaucoup de voyageurs

Au début du 19e siècle, Port-Louis recevait beaucoup de gens de passage, marins et commerçants. De petits établissements de type hôtelier, parfois en périphérie de la ville, proposaient à ces voyageurs un logement temporaire, principalement une chambre. Ces auberges offraient aussi un service de restauration.

Lire la suite…

Histoire(s) de l’hôtellerie : Premier établissement hôtelier en 1737 à Port-Louis

Le premier établissement hôtelier à voir le jour à Maurice ouvrit ses portes en 1737 à Port-Louis. A l’époque, l’île s’appelait encore Isle de France, le Gouverneur La Bourdonnais venait de prendre ses fonctions, tout restait encore à faire à Port-Louis…

Lire la suite…

Port-Louis lieu de ravitaillement en eau douce, peuplé de lamantins

Port-Louis fête en août le cinquantenaire de son accession au statut de cité… Mais avant que Mahé de La Bourdonnais n’en fasse un port et une ville, le site servait de point de ravitaillement en eau douce pour les navires de passage et était peuplé d’animaux aquatiques. » Lire la suite

La Citadelle porte le nom de la reine Adelaide

Construite en roche basaltique, juchée sur la Petite Montagne, une citadelle imposante surplombe la ville de Port Louis et son port. Erigée sous l’administration britannique, et communément appelée La Citadelle, elle est moins connue sous son nom d’origine, le Fort Adélaïde, en hommage à l’épouse du roi William IV d’Angleterre. » Lire la suite

Il y a deux siècles: Port-Louis ravagé par un incendie

En 1816, un grand incendie détruisit un large pan de la partie maritime de Port- Louis. La population était d’environ 20 000 habitants dans Port-Louis. » Lire la suite

1962 : Malcolm de Chazal raconte les courses

Quand Malcolm raconte les courses au Champ de Mars, n’importe quel turfiste averti dépose ses jumelles, les marchands d’alouda suspendent leurs gestes, les parieurs s’arrêtent de feuilleter les billets. Et c’est le coeur de l’Ile Maurice qui bat plus fort.

A l’occasion du cent cinquantenaire du Mauritius Turf Club, le grand écrivain Malcolm de Chazal eut l’idée – géniale serait un pléonasme en parlant de lui – d’écrire un livre racontant le monde hippique. « Les Courses à l’Ile Maurice », paru en 1962, est un petit opus de 40 pages édité par Mauritius Printing, court et brilliant qui raconte si bien la passion de tout un peuple pour les courses de chevaux.

Lire la suite…

Quand l’Isle de France enrichissait la cour du roi

Le Baron de Wiklinski a visité Port-Louis en 1769. Il décrit la ville comme étant peuplée de négociants qui enrichissent l’île mais la cour du Roi de France » Lire la suite

Port-Louis en 1770: un véritable chaos

Bâtie sans plan, Port Louis présentait en 1770, l’image d’un vrai chaos, un dédale de petites ruelles où les cases étaient bâties sans ordre ou alignement. » Lire la suite

Port-Louis s’est aussi appelé Port Napoléon

Fondée en 1725 par les colons français, la capitale de l’île Maurice a été nommée ainsi sans doute en l’honneur de Louis XV. Référence fut aussi faite de Port-Louis de Bretagne d’où étaient majoritairement issus les premiers colons… » Lire la suite

Pages:« Prev1234